Destins croisés

Du domaine des murmures, Carole Martinez

Au Moyen-Age, une jeune fille choisit d’être emmurée avec sa foi plutôt que de se marier. Le décor est posé. Et l’imagination de Carole Martinez fait le reste pour vous emmener loin de ces murs en combinant noirceur et émerveillement. A ne pas rater !

Et sinon en 4ème de couverture :

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion… Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre sainte. Aujourd’hui encore, son fantôme murmure son fabuleux destin à qui sait tendre l’oreille. Après Le Cœur cousu, Carole Martinez nous offre un conte sensuel et cruel, encensé par la critique et les lecteurs. Elle y dessine l’inoubliable portrait d’une femme insoumise, vivant à la lisière du songe.

Laisser un commentaire