Destins croisés

Gabriele, Anne et Claire Berest

Ecrit par ses arrière-petites-filles, Gabriële retrace la vie de leur grand-mère, Gabriële Buffet-Picabia, femme passionnée, indépendante, épouse et muse du peintre Francis Picabia. On se laisse entraîner par cette femme inspirante et ses dualités avec en toile de fond l’art sous tous ses formes : peinture, la musique, l’écriture.

C’est aussi une plongée au cœur du début du XXème : la place de la femme, la naissance de l’art abstrait, le voyage en bateau pour les Etats-Unis, les clubs littéraires… Tant de choses à (re)découvrir sur cette époque !



Et sinon en 4ème de couverture :

Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l’heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d’un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient « la femme au cerveau érotique » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l’art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques. Ce livre nous transporte au début d’un xxe siècle qui réinvente les codes de la beauté et de la société.

Laisser un commentaire