Intrigues & Cie

Idaho, Emily Ruskovich

Perdre. Perdre son enfant, ses souvenirs, sa personnalité, sa vie. La notion de perte est omniprésente dans ce roman !

Face à la perte de mémoire progressive de son mari Wade, Ann est en quête de souvenirs. Ceux de l’ancienne vie de Wade, ceux d’une famille qu’elle n’a pas connue et qui a été anéantie par un drame impensable : un infanticide.

Un roman rythmé par des sauts temporels où il est nécessaire de prendre son temps pour découvrir les sentiments et les blessures des personnages ou encore apprécier la beauté de la nature décrite par Emily Ruskovich.

Une très belle écriture pour un roman étrange qui évoque une histoire terrible tout en restant évanescent.



Et sinon en 4ème de couverture :

Idaho, 1995. Par une chaude journée d’août, une famille se rend dans une clairière de montagne pour ramasser du bois. Tandis que Wade, le père, se charge d’empiler les bûches, Jenny, la mère, munie d’une hachette, élague les branches qui dépassent. Leurs deux filles, June et May, âgées de neuf et six ans, se chamaillent et chantonnent pour passer le temps. C’est alors que se produit un drame inimaginable, qui détruit la famille à tout jamais. Neuf années plus tard, Wade a refait sa vie avec Ann au milieu des paysages sauvages et âpres de l’Idaho. Mais alors que la mémoire de son mari s’estompe, Ann devient obsédée par le passé de Wade. Déterminée à comprendre cette famille qu’elle n’a jamais connue, elle s’efforce de reconstituer ce qui est arrivé à la première épouse de Wade et à leurs filles. 

Laisser un commentaire